En mémoire de Katia, un ange dans le ciel…


Elle venait tout juste d’avoir 26 ans, elle était belle, rieuse, pétillante, enthousiaste, maniant l’esprit et l’humour avec aisance, sachant, c’est si rare, garder une distance et une légèreté par rapport aux événements, à la vie, souriant de tout, même de ses malheurs, et ne se plaignant jamais. Elle était faite pour dévorer, pour valser  la vie, pas pour la perdre.

Katia, c’était un visage d’ange blond aux yeux gris bleus pétillants. Nous échangions des pokes (elle adorait), des mails, de petits mots de temps à autre comme des amis, depuis plusieurs mois. J’aimais ta douceur, ta gentillesse. Tu me disais avec humour, en rentrant de Rome en octobre, je viendrais déjeuner dans ton quartier bourgeois avec mon petit scooter🙂 puis après ton accident, je suis rentrée rue des Martyrs, ça ne s’invente pas ! Tes messages, statuts facebook étaient ainsi, jusqu’aux trois derniers, a la fièvre du jeudi soir; ne me sens pas bien du tout; et le dernier a toujours eu un faible pour les médecins mais ne pensait pas un jour en avoir autant autour d’elle…

Tu avais tellement de distance, de retenue, de légèreté que je n’ai pas pris la mesure de ce qui t’arrivait. Mais comment peut on mourir à 26 ans après une simple fracture de la jambe, moins de deux mois après cet accident. Tu n’aura rien dit de tes souffrances, tu disais sur ton mur je suis définitivement une petite bourgeoise, même mes staphylocoques sont dorés, et parlant de ton accident de scooter, tu m’écrivais ça m’est arrivé une heure avant de partir en WE, je suis gourde parfois.

J’ai appris ta disparition l’avant-veille de Noël, sur ton mur, par une de tes amies. Un premier message d’abord, ou elle te disait hospitalisée en soins intensifs, qui datait de 2 ou 3 jours, et m’a soudain inquiété, car pour la première fois ce n’était plus toi qui donnait des nouvelles. Puis quelques heures après, j’allais embarquer sur un vol, ce nouveau message, brutal. Il m’a traversé le corps et bouleversé, il annonçait ta disparition.

Je te connaissais peu au fond, mais je suis choqué, touché par cette injustice. P.. de vie, si cruelle, comme disait un de tes amis avec qui j’ai parlé. Tu vois, tu réunis les gens même après ton départ. Comment parler de toi au passé Katia. Je n’arrive pas à y croire, à croire à ta disparition. Plus jamais de petit mot rieur sur ton mur, plus jamais de mail signé Ktia, plus de poke, plus rien que le silence. Plus jamais surtout, tout ce que tu avais à vivre encore…

On ne t’oubliera pas princesse, tu étais un petit ange si pétillant Katia, tu le restera toujours dans nos coeurs, au revoir princesse😦😦😦

 

Ce morceau pour toi Ktia, l’hommage de Kool Shen à sa compagne, disparue à peine plus âgée que toi.. un ange dans le ciel, c’est pour toi princesse. Poke moi une dernière fois s’il te plait…

 

2 commentaires

  1. Très touchant JC … je comprends… c’est bouleversant et c’est un des côtés absurdes et parfois juste incompréhensible de cette vie si fragile, toujours … bisous…

  2. Jean-Claude,

    Très touché par ton hommage à celle qui était pour moi une inconnue, jusqu’à ce qu’elle s’anime de nouveau par tes mots.

    Amitiés.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Blog Stats

    • 67,419 visites
  • Wikio - Top des blogs - Divers

  • Personal Blogs - BlogCatalog Blog Directory